Droit de visite des grands-parents et des tiers

Suite au conflit avec un de vos enfants ou une personne proche, vous avez été coupé de vos petits-enfants, ou d'un enfant avec qui vous entreteniez une relation durable. Le droit de la famille français reconnaît à tout enfant la possibilité d'avoir une relation personnelle avec ses grands-parents ou un tiers, et ce dans son intérêt. Ne baissez pas les bras : un avocat en droit de la famille à Saint Etienne est là pour vous appuyer auprès du juge des affaires familiales.

Maintenir le lien grands-parents / petits-enfants, ou d'un tiers non parent :

À la suite de mésententes profondes, d'un divorce, d’une rupture grave et durable entre les parents et leur enfant majeur, il peut y avoir rupture des liens entre les petits-enfants et leurs grands-parents. Cette situation peut être source de grande souffrance.

Le droit de la famille français reconnaît à tout enfant le droit d'avoir une relation personnelle avec ses grands-parents, quel que soient les querelles existantes entre leurs parents et leurs grands-parents.

Ces relations personnelles sont également reconnues à l'égard de tiers, parent ou non.

Demandez l’aide d’un avocat en droit de la famille à Saint Etienne pour défendre votre droit :

Le juge aux affaires familiales du tribunal de grande instance peut être saisi par votre avocat en droit de la famille à Saint Etienne, à la demande d'un grand parent ou d'un tiers, parent ou non.

Le seul critère d'appréciation est l'intérêt de l'enfant à entretenir un lien personnel avec certaines personnes.

Vous souhaitez rétablir le lien ou obtenir le droit de visite avec un enfant ? Contactez un de nos experts en droit de la famille.

Contactez-nous